plan du site

yancozian@gmail.com

tel 06 09 71 39 45



La réalisation d’un travail de collecte et d’édition.

« Boha ! Au cœur des Landes »
L’incroyable histoire de la cornemuse landaise.

La Boha, la cornemuse landaise est un instrument de musique emblématique de la culture et du patrimoine des Landes.
Il est vrai qu’elle ne ressemble pas aux cornemuses des autres régions de France.
Elle est originale au point que lorsqu’il a fallu lui donner un nom en français, les ethnomusicologues ont choisi celui de notre département : landaise !

Son histoire, notamment celle du renouveau de sa pratique est riche pourtant elle n’avait jamais été collectée. Le chantier global étant d’envergure il a été choisi de le circonscrire au département des Landes. La moissons peut-être tout aussi riche dans les départements limitrophes et nous formons sincèrement le vœux que ce travail de collecte et son édition se réaliseront.

Notre projet a deux ambitions, recueillir la mémoire des acteurs de ce renouveau par une démarche de collecte et faciliter la découverte de l’instrument par les habitants des Landes grâce à l’édition d’un DVD destiné au grand public.

Le collectage.

A la rencontre de ceux qui ont sauvegardé la mémoire de la boha.

Durant l’été 2012, nous avons sillonné le département des Landes à la rencontre de ceux qui ont un jour, d’une façon ou d’une autre, croisé le chemin de notre cornemuse landaise et ont voulu participer à sa promotion et à sa sauvegarde.
Notre objectif a été de recueillir des témoignages. Nous avons rencontré les musiciens « historiques » Joseph Barsacq, Jean et Jacques Baudoin, Patrick Benquet, Didier Deblonde, Nano Dupin. Notre démarche s’est portée également vers les chercheurs Jean Tucoo-Chala, Geo Lasserre, les musiciens, fabricants actuels et les institutionnels qui se sont investis dans la promotion de la boha.
Ces rencontres ont été riches en échanges, en informations et ont confirmées que le renouveau de notre boha est une extraordinaire aventure humaine. Également la bonne surprise de découvrir un pihet ancien qui à notre connaissance n’a pas été recensé.

Ces nombreuses heures de témoignages enregistrés seront n’en doutons pas une mine précieuse de données pour les futurs chercheurs.

L’équipe de tournage est constituée de Bernard Couhault, rédacteur en Chef honoraire de France 2 et Arnaud Tartinville, caméraman professionnel. Nous remercions Sòfia Jacques de l’aide qu’elle nous a prodiguée tant dans la recherche de partenaires que dans les écueils à éviter.

La collecte terminée, nous avons voulu synthétiser toutes ces informations de manière à les publier.

Séquences musicales :
PassAires, Satys, Vira e Boha, les élèves et professeurs du Conservatoire des Landes et enfin, Bouheyrins & bouheyrines,.

Les sujets abordés :

A) Une évocation de l’histoire du XIIème au XIXème :
depuis les sculptures des églises des Landes (Commensacq, Arx, Bascons) jusqu’aux travaux de Félix Arnaudin, célèbre folkloriste originaire de Labouheyre.

B) Le déclin et le renouveau de la pratique des XXème siècle et XXIème siècle :
Les témoignages directs des acteurs de cette histoire.

- Dans les années 50, quelques personnes ont essayé en vain de maintenir cette tradition.

- Pendant les années 70, portés par la vague du renouveau des musiques traditionnelles en France, de jeunes musiciens ont eu envie et ont réussi à faire sonner à nouveau cet instrument. A l’heure actuelle, ils ont pour la plupart atteint la soixantaine et il nous a paru important, intéressant et pourquoi se le cacher, urgent de collecter leur témoignage.

- En 1999, dans les Landes : 4 joueurs de cornemuse, aujourd’hui, ce sont près de 40 bohaires qui font résonner la boha dans les Landes. Des cours sont dispensés au sein du conservatoire des Landes depuis 2001 et un atelier de fabrication d’instruments a ouvert dans le sud u département en 2007. De nombreux groupes ont vu le jour.

L’édition de BOHA ! Au coeur des Landes.

C’est l’occasion aujourd’hui de consacrer à la Boha, un ouvrage qui va permettre de rassembler des témoignages d’acteurs de cette pratique musicale et permettre ainsi la transmission de leur vécu et de leur savoir faire aux générations à venir.

Découvrez la suite de cette aventure >