plan du site

yancozian@gmail.com

tel 06 09 71 39 45



Compte rendu

Compte rendu du
COLLOQUE SUR LA CORNEMUSE LANDAISE
Qui s'est déroulé Les 20 et 21 mai 2006

En 2004, à l’issue d’une étude menée pour le compte du Conseil Général des Landes il nous est clairement apparu que notre cornemuse, notre boha n’était pas connue du grand public en général et des Landais en particulier.

En parallèle, nous avions constaté que nous manquions d’ouvrage de référence à proposer comme support de cette information devenue nécessaire. Et puis, force était de constater l’incroyable évolution du jeu, de la fabrication, de l’enseignement de notre cornemuse au cours des vingt dernières années.

Il a donc été décidé qu’il était important d’organiser un colloque qui permettrait de rassembler les acteurs de cet instrument afin de collecter les informations nécessaires à de futures publications.

Ce colloque s’est déroulé les 20 et 21 mai à l’Abbaye d’Arthous, près de Peyrehorade (40).

Nous avons pu vivre quatre grands moments durant ces deux jours.

Des travaux d'une richesse incontestable :

Devant la multitude des sujets à traiter, nous avons choisi de demander à chaque intervenant de faire, en un quart d’heure, une synthèse du thème que nous lui avions confié.

Cet exercice est très difficile et réclame une grande maîtrise de son sujet afin de ne pas se perdre en digression. Et si nous tenons à renouveler tous nos remerciements aux conférenciers nous voulons également souligner à quel point la participation de chacun, à travers les questions posées, a été prédominante.

Il faut vraiment souligner la qualité des débats, tant dans la forme qui a su rester conviviale et respectueuse que dans le fond qui a été d’une densité que nous ne pouvions soupçonner.

Pour ce qui concerne la suite, la totalité des interventions et des questions seront mises en ligne sur Internet par le Conseil Général et donc consultables par tous. Nous ferons en sorte que chaque sujet traité le soit de la façon la plus complète possible et ne se limite pas à la synthèse présentée lors de nos journées de travail.

Une vitrine de la diversité du jeu.

Le samedi après-midi a été consacré à l’écoute d’une douzaine de solistes qui nous ont permis de constater la diversité et la richesse de la pratique de notre boha. Chaque musicien a expliqué de quelle façon il a construit son jeu. Ces explications ont mis en lumière des démarches originales et une qualité musicale évidente qui nous permettent d’être serein sur les perspectives de développement de la pratique de notre cornemuse landaise.

Toutefois, à la demande de certains de ces musiciens nous ne pourrons éditer ces moments de jeu.

Rassemblement des 100 bohas

Vouloir réunir 100 bohaires était un pari insensé destiné en partie à attirer l’attention des médias. Le chiffre de 100 sonneurs a été approché et c’est un résultat incroyable. C’est une mobilisation sans pareil, témoin de notre dynamisme et de notre militantisme.

Vouloir faire jouer ces 100 bohaires ensemble dans un même concert était tout aussi utopique. Beaucoup craignait la difficulté d’accordage et les fluctuations de tempo et de phrasé. Ces écueils ont été globalement évités et les premières écoutes du concert ont livré un résultat tout à fait publiable dans un prochain album.

Là encore nous pouvons être fiers du résultat car c’est la démonstration d’une évolution importante de la maîtrise instrumentale individuelle. C’est le type de concert que nous n’aurions pas pu réaliser voire même imaginer il y a encore 10 ans. Certains se souviendront sans doute des grandes discussions que nous avions eues en 1996 à Saint Chartier

Le Bal

Le bal animé par Montanha Negra a donné une image actuelle, dynamique, gaie et interactive de nos musiques traditionnelles.

Et demain…

Le Conseil Général des Landes, outre la réalisation du site va éditer un livre et un disque en destination du grand public. A mon sens, la mise en place de cette phase et sa réussite sont déterminantes pour atteindre notre objectif initial qui est le rayonnement patrimonial de notre cornemuse au sein de notre département et gageons le bien au-delà même de notre Région Aquitaine.

Si la mise en place de ce colloque et sa réussite organisationnelle sont le fruit de l’investissement important qu’ont réalisés le Conseil Général des Landes et l’Ecole Nationale de Musique et de Danses des Landes, il est évident que la réussite de ce colloque est une réussite collective basée aussi sur la mobilisation massive et sans précédent des acteurs de notre boha. La centaine de bohaires présent a démontré la force de l’engagement des bohaires, venus de Toulouse, de Bordeaux mais aussi de Paris, de Tours … cette mobilisation est remarquable et ce week-end qui restera inoubliable est la réussite de tous.

Je tiens à remercier sincèrement tous les participants pour leur confiance, leur présence conviviale, leurs contributions et leur enthousiasme.

Yan Cozian
Ecole Nationale de musique et de Danses.
Conseiller artistique et scientifique du colloque
Juin 2006.